Houda Haddani

Houda HADDANI a quitté le Maroc très jeune pour s’installer seule à Paris, où sa passion pour la peinture et le dessin s’était révélée très tôt dès l’âge de 4 ans. Elle a vécu dans un milieu intellectuel et plus particulièrement scientifique. Elle s’est donc, logiquement, destinée dans un premier temps, à des études de médecine dans lesquelles elle a découvert l’anatomie, matière qui lui a beaucoup apporté dans ses créations. C’est à Panthéon-Sorbonne qu’elle a étudié le droit et l’art, tout en continuant à se consacrer à la peinture. Dans sa démarche artistique elle s’interroge sur les différentes manières d’aborder sa créativité afin de transmettre, aussi justement que possible, son inconscient à travers ses travaux. Cette ambivalence joue un rôle important dans l’élaboration de ses peintures car la figuration s’y exprime sans règles, ni lois dans un monde supposé être cartésien et régi par des lois souvent incohérentes. Le but primordial étant de transmettre un état d’esprit, une émotion à chaque spectateur sans lui fournir de point d’ancrage particulier. On retrouve dans son travail une touche orientale ; la figure de l’arabesque y est souvent employée et utilisée de façon consciente pour rappeler l’ambivalence de ses créations. L’étude des arts islamiques, à Paris Sorbonne, l’a poussé à aborder l’art d’une autre façon surtout dans le domaine de la figuration et l’a fait réfléchir sur sa « touche orientale » symbolisée depuis ses débuts par l’arabesque. Sur ses toiles la trace du pinceau y est souvent visible pour accentuer le caractère de chaque peinture.

SÉRIE 2″ (L’ÉTERNEL RETOUR)

La démarche artistique de l’artiste Houda HADDANI dans sa “Série 2”, est basée sur la représentation de l’Éternel retour à travers les expressions de personnages dans des situations banales ou surréalistes. Aucune «correction » n’est apportée durant l’exécution de la toile. Ses peintures sont comme la vie, un brouillon qui n’est pas pensé, une esquisse en quête de perfection qui ne sera jamais atteinte. Si la perfection est faite de détails comme le disait Michel-Ange, sa peinture est faite de gestes frénétiques, irréfléchis, « erronés » volontairement et/ou involontairement comme le hasard de la vie de l’existence, hasard de la génétique. Houda peint dans l’insouciance associée à l’inconscient. On ne vit qu’une fois, chaque geste est unique et a un poids. On se veut responsable. L’insouciance permet d’évacuer cette contrainte. Et c’est ce qu’elle cherche à faire ressentir à travers sa peinture. On ne peut corriger ses erreurs à cause du geste unique qui l’a causé mais on peut badigeonner par-dessus et masquer le geste premier. Qui saura prédire le résultat…En tant qu’artiste un des principes fondamentaux dans la discipline est de remettre en question constamment son travail car cette démarche est importante afin de ne pas rester dans une créativité latente et acquise, justifiée par l’automatisme dans la création. Cette excuse demeure l’apanage des paresseux ou des imposteurs de l’art et renferme l’artiste dans des clichés tel que celui du peintre fou dénué de talent n’ayant pour seul capacité que celui d’ouvrir un tube de peinture et de le répartir sur une surface en espérant un résultat basé sur un blabla artistique expliquant sa “peinture”.

L’EXPRESSION OU LE CARACTÈRE DE L’ÂME…(Extrait)

Là ou vous voyez un visage, une personne, l’artiste Houda HADDANI y décèle un sentiment aussi enfoui soit-il. Elle décortique les expressions avec précision afin d’exprimer un sentiment furtif.Soucieuse de représenter l’émotion, son travail présente un grand intérêt pour les sentiments humains. Le visage n’est que le résultat de l’expression du plus profond de l’âme dans ce qu’elle a de plus secret, d’incompréhensible et de contradictoire. La dualité corps/esprit engendre cette abstraction qu’est le sentiment et le matérialise à travers le visage mais également par la personne qui arrive à le ressentir et à le comprendre.Une force expressive se dégage de chaque visage. Au delà de chercher une ressemblance visuelle, son travail se caractérise par la recherche et la volonté de vouloir transcrire un caractère particulier ou une émotion à un moment donné. Sa palette contient différentes expressions faciales révélant son intérêt pour l’anatomie humaine et accentuée par des traits frénétiques mais précis. En effet, chaque expression peut-être déformée et se muer en une autre d’un simple geste. Malgré l’absence volontaire des yeux représentés dans la « Série 2 » de façon simple, l’âme se révèle au travers des expressions et des attitudes des sujets peints.Elle arrive à un renouveau du portrait par le passage de l’expression en premier lieu, surtout à une époque aussi difficile et absurde où l’humain se retrouve confronté à ses peurs les plus primitives avec ce désir d’éternité, d’abondance à outrance et de jeunesse…

Houda HADDANI Artiste / Art Coach
Web: http://www.houdahaddani.com