Gladpow

Je m’appelle Gladys, on me surnomme Gladpow de « glad power » le pouvoir de la joie. Originaire de banlieue, je vis à Paris depuis 10 ans. Le projet Gladpow a commencé en mars 2020, pendant le confinement. J’ai quitté mon travail et je me suis consacrée à ma passion, la peinture. Le personnage Gladpow est né d’une photo de moi le visage caché par mes cheveux.

Mon concept ? Réfléchir sur des emblèmes, que je détourne en cachant les visages derrière des crinières blanches, pour les intégrer dans un environnement urbain qui appelle le public à s’interroger sur son rapport à l’art et à l’identité. Le « jeu » étant pour les spectateurs de reconnaitre le personnage qui ce cache derrière le visage effacé et pour moi de le rendre reconnaissable sans visage.

J’ai commencé par partager mes travaux dans la rue, la plupart du temps des grands formats, en me spécialisant dans la technique du paste-up (collage). Depuis ma première exposition fin 2020, les expositions s’enchainent et mon travail ne cesse d’évoluer.

.

Instagram : @gladpow